Les défis rendent la vie intéressante; les surmonter lui donne un sens.

Récit du triathlon de la vallée de Joux.

Dimanche 30 juin 2019, 2ème triathlon de la saison.

Le début de saison bat son plein et je participais dimanche à mon deuxième triathlon de l'année. C’était le Triathlon International de la Vallée de Joux Switzerland où 2 distances étaient proposées. Le samedi la XTERRA Switzerland. Un cross-triathlon avec deux possibilités de parcours et un format Sprint avec 500 mètres de natation dans le lac de Brenet, la partie vélo s’effectue sur une boucle autour du lac de Joux et un parcours plat de 23 kilomètres. La course à pied de 5 kilomètres est effectuée sur une boucle autour du lac de Brenet.

Avec plus de 19 ans d’expérience, un triathlon très bien organisé qui mérite sa place dans le top des meilleures triathlon de suisse romande.

 

Départ

Jour J-1, départ à 14h pour la vallée de Joux. Petite halte chez ma belle-soeur Elia et mon beau-frère Jean-Charles pour voir leur chaton "Geppetto". Ensuite nous prenons la route pour aller à l'hôtel que Sonia a réservé, après quelques conseils avisés de Jean-Charles pour l'itinéraire en passant par Marchairuz et pour arriver dans le village le Pont (VD). Grâce à lui nous avons traversé des paysages à couper le souffle. Merci encore pour cette super idée. Une fois arrivé à l'hôtel, "hôtel de la truite" nous déposons tout le matériel dans la chambre, et partons chercher mon dossard histoire d’être plus tranquille le matin.

Sculpture monumentale appelée Pégase d'André Lasserre.

Sourire avant le triathlon.

Hôtel de la Truite.

Bord du lac de Joux.

Jour J triathlon

Réveil à 6h45, après une superbe nuit. En pleine forme pour mon deuxième triathlon de la saison. Petit-déjeuner à 7h00 vue sur le lac de Joux. Je prends un thé noir et de trois morceaux de pain avec du beurre et confiture, comme je fais habituellement la veille d'une compétition de CàP. Départ à 8h15 pour le village triathlon. Ensuite je me dirige vers la zone de transition où j’y installe tout mon matériel. J’enfile ma trifonction, étant donné que l'eau est à 24 degrés, la combinaison néoprène est interdite (la première fois en vingt ans). Un bon entraînement pour Genève. Je m'échauffe en faisant des longueurs dans le lac de Brenet. Effectivement l'eau est chaude rien à voir avec le triathlon de Sion.

 

8h15, départ pour le village triathlon.

Devant l'hôtel.

Arrivé au village.

Dernier préparatif avant le départ.

Arrivé dans le parc à vélo.

Natation

C’est parti pour 500m. Le départ est donné à 10h00, La natation a lieu dans le lac de Brenet. Puis je mets la tête dans l'eau et tout est brun. Au bord, le lac n’est pas bien profond, on sent la vase puisqu’on a pied.

J'essaie de me déporter un peu sur la droite pour limiter les coups lors du départ. Je limite la casse et pars dans la grande ligne droite sur un bon rythme (pour moi). Passage à la bouée compliqué, obligé de nager la brasse car ça bouchonne toujours. Je reviens sur quelques nageurs et je remonte encore.

Je sors de l'eau en 12'51''.

Parcours natation, lac de Brenet

Echauffement avant le départ.

Arrivé au lieu du départ.

Et c'est parti!!

Sortie de l'eau.

Transition 1

Je sors de l’eau comme une bombe. Je rentre dans le parc à vélo et je mets mon casque, dossard, lunnette ainsi que mes nouvelles chaussures de triathlon et c'est parti pour une course à côté du vélo de 200m jusqu'à la ligne de monté. C’est la première fois que roule sans chaussette. Un vrai gain de temps. Je suis content car ma T1 est de 1’02. En progrès par rapport à Sion.

Vélo

23 km autour du lac de Joux. Après une rapide transition, je décide de pousser directement sur les pédales car je pense qu’il n’y a pas d’autre tactique sur triathlon sprint sans « drafting », c’est presque tout à bloc! De retour sur le parcours, ça roule bien et je récupère des places, même si les côtes et les descentes s’enchainent les unes après les autres. Je boucle la partie vélo les 23 km en 40’16’’ et à 34 km/h en moyenne.

Transition 2

A peine descendu de mon vélo, je décroche mon casque et je chausse mes baskets. Un peu moins de 2 minutes et me voilà déjà reparti.

Parcours vélo.

CàP

1 tour du lac de Brenet 5 km. J’entame enfin cette course à pied qui est d’habitude plutôt agréable pour moi. Aujourd’hui, ce sera différent ! Il fait très chaud mad Le thermomètre dépasse les 30 degrés.

Le parcours autour du lac est super sympa. Malgré la chaleur étouffante, j'ai pu garder un très bon rythme. J'ai vraiment bien géré ma course. Je suis satisfait et surtout j'ai passé une super journée. Je termine les 5 km en 20’03’’ soit une allure de 4' km/h ce qui, au final, est un bon chrono pour moi. Je termine mon deuxième triathlon de la saison en 1h15.

Je suis classé 66ème/133ème de ma catégorie (plus de 51 ans) et 176ème/305ème au général. Au regard général des conditions, je suis très content du résultat de cette course ! Les finishers ont droit à une paire de chaussette !

Vivement le prochain triathlon (format M) qui aura lieu le 13 juillet 2019 à Genève.

Pour les organisateurs, les bénévoles, et tous les concurrents, merci pour cette journée ! JE VOUS TIRE MON CHAPEAU !

Parcours CàP.

Vivement l'arrivée.

Au niveau des températures, il n'y a pas photo entre mai et juin.

Retour à la maison.

La Team SOS Villages d'enfants.

La Team SOS Villages d'enfants.